fbpx
03 44 87 35 90

Victor s’est confiné au Bois de Rosoy avec sa femme et son fils. Un de ses amis lui a confié une poule, Cocotte, dont il ne pouvait plus s’occuper. Et ni une ni deux, Victor en a profité pour se lancer dans la construction d’un poulailler. Si l’expérience est concluante, on le gardera et lors de votre prochain séjour, avec un peu de chance, vous pourrez repartir avec un œuf !

poulailler en matériaux recyclés
Construction du poulailler avec des matériaux de récup’

Dans une démarche éco-responsable, Victor a privilégié des matériaux de récupération. Et comme on est confiné autant utiliser directement ce que l’on a sous la main !
On a réutilisé la construction d’un ancien abri en bois. Pour ceux qui connaissent les lieux, on a décidé de placer le nouveau poulailler en face de la Réception, à l’entrée du Bois de Rosoy. Après la fabrication de nos 3 nouvelles cabanes dans les arbres, il restait du bois de construction et les palettes de la livraison des vitres. Ce bois a servi à faire les « escaliers » et des abris pour les poules. Du haut de ses deux ans, son fils a aussi participé en ramassant du bois dans la forêt pour les perchoirs. Avec des chutes de grillage, Victor a créé la porte. En une après-midi, le poulailler était sur patte, pardon, sur pied !

Cocotte et ses 2 nouvelles copines

Le premier jour, Cocotte a eu nouvelle copine. Mais la poule s’est échappée. On l’a recherchée, mais retrouver une poule sur 9 hectares autant rechercher une aiguille dans une botte de foin ! Alors on a acheté le lendemain une deuxième poule pour que Cocotte ne soit pas seule. Et là, surprise, la poule fugueuse est réapparue toute guillerette. Elle a retrouvé le poulailler et a pondu son premier œuf… Nous avons donc maintenant 3 poules, une blanche (c’est Cocotte), une rousse et une noire. Comme on leur cherche encore un nom, envoyez-nous vos idées sur Facebook ou Instagram.

Déjà deux œufs… Merci les poules !

Les poules ont pondu 2 œufs. Il leur faut une quinzaine de jours pour qu’elles se sentent bien dans leur poulailler et pondent régulièrement. Depuis la nuit dernière, elles ont choisi de dormi au chaud dans la paille de leur abri. Paul va les voir tous les jours pour leur donner de l’eau, des grains et des épluchures de légumes.
Lorsque les poules seront bien habituées au poulailler, nous ouvrirons la porte pour qu’elles puissent gambader autour. Elles rentreront tous les soirs pour se mettre à l’abri de renards et des fouines qui vivent à proximité dans les bois.

On espère que nos poules ne se feront pas croquer et qu’elles apprécieront la vie au Bois de Rosoy, au milieu des cabanes dans les arbres. Peut-être tenteront-elles le parcours du combattant d’Escape Forest ?!! Si tout va bien, nous garderons le poulailler. Promis, on vous donnera régulièrement des nouvelles de Cocotte et de ses copines !

leo ut venenatis, id efficitur. ipsum felis consequat.